Histoire des Figurines Funko Pop

Tout savoir sur l'Histoire des Figurines Funko Pop

Funko Pop, c’est un phénomène populaire existant depuis des dizaines d’années maintenant, immanquable dans la pop culture. Mais c’est aussi une petite entreprise créée par des passionnés à l’histoire méconnue. Dans l’univers de la pop culture, difficile d’ignorer les Funko Pop. Ces petites figurines à la grosse tête sont partout, des étales des boutiques à vos étagères en passant par quelques jeux vidéo. Pourtant, cette gigantesque entreprise a eu des débuts bien modestes.

Quel est la première figurine pop

Comme beaucoup d’autres grandes entreprises de cette culture, les débuts de Funko furent plus que modestes. Nous sommes à Snohomish, Washington au début des années 90. Mike Becker est un collectionneur nostalgique des visages emblématiques de son enfance, les dessins-animés de la Santa Barbara mais aussi les mascottes de publicité. Il intègre un créateur de vêtements, Seabell, où il s’occupe surtout de l’aspect commercial.
C’est en son sein qu’il rencontre Rob Schwartz, un créatif de l’agence, avec lequel il se lie très vite d’amitié. Les deux ont en commun leur amour de la culture populaire des années 50 qui les a bercés enfants. Et ainsi, ils se mettent en quête de réunir tout un tas d’objets d’inspiration americana, la tendance de l’époque, comme simple moyen de s’amuser entres amis. Sean Wilkinson entre ensuite à Seabell comme créatif, et le groupe trouve ainsi son “troisième mousquetaire” comme ils le disent dans le documentaire Netflix « Making Fun ».

Quelle est la première figurine Funko Pop ?

La création de la première Figurine Pop et licences

Les trois gais lurons, qui vivent de virées en voiture et de soirées à thème, commencent à plancher sur l’idée de créer leur propre entreprise. Parmi trois/quatre propositions lancées sur une soirée, une captive particulièrement Rob Schwartz : les figurines bobblehead. Il conçoit immédiatement un prototype, un personnage à la tête d’ordinateur baptisé “Computer Bob”, qui devient la première création originale du futur Funko.

Mike Becker voit dans ces bobblehead l’opportunité de représenter différentes marques d’une manière fun et approchable. Son premier deal d’importance se fait avec la chaîne de restaurant Big Boy, dont Funko recrée la mascotte avec une tête sur ressort surdimensionnée. C’est la première réussite de l’entreprise fondée en 1998.

L’exploitation de nouvelles licences pour les Figurines Funko Pop

Fort de ce succès, Mike Becker va tout simplement accélérer sur la même ligne directrice : des figurines bobblehead de personnages aux licences connues. Grâce à ses contacts issus de l’époque Seabell, il peut très rapidement négocier les droits d’utilisation de quelques personnages populaires de l’époque ou même de sa propre enfance comme Betty Boop. Et ce à très bas prix. Cependant, c’est avec une licence particulière que Funko réussit sa première grosse prise : Austin Powers. L’association du succès du film et son humour très lié à celui de Funko fait recette : 100 000 exemplaires de la figurine sont vendus, une opération majeure pour une si petite entreprise.

À cette époque, Funko est loin d’être massif. Toutes les figurines sont empaquetées par les trois hommes et leurs proches, à partir du garage de Mike. Grâce à cela cependant, l’entreprise a énormément de fonds, et peut alors étendre son empire en récupérant de nouvelles licences. Felix le chat, Tony le tigre, Garfield et beaucoup d’autres rejoignent les rangs des figurines bobblehead de Funko, baptisées Wacky Wobbler.

Une excellente relation entre Funko et les fans de la marque

Mais Mike ne cherche pas forcément à se focaliser sur des licences connues : il veut également sa propre mascotte. Freddy Funko est créé, et devient l’emblème de l’entreprise pour toute une horde de collectionneurs. Au fil des ans et des figurines, la marque ne cesse d’acquérir de nouveaux fans grâce à ses prises de risque. L’amour des années 50 valorisé par les trois hommes se ressent dans leurs collections, leurs créations originales et leurs adaptations, et résonne auprès de nombreux acheteurs.

Les entrepreneurs prennent un nouveau risque : créer un événement communautaire autour de leurs figurines. Celui-ci est baptisé Funko Funday, et la première édition est organisée en 2002 dans le magasin de jouets Sparky. Malgré le budget limité de l’opération, les 70 places trouvent vite preneurs. Pour rendre la journée exceptionnelle, Funko décide de créer une boîte de jouet géante dans laquelle on peut se prendre en photo… et surtout une figurine de Sparky, la mascotte du magasin, en édition limitée avec une boule de bowling en or. La collectionnite devient aigüe.

Funko : De la première Figurine Pop à maintenant, une marque qui se réinvente !

Brian Mariotti le reconnaît lui-même : les premières années sous sa direction ont été difficiles. Il met pour cela en avant le fait qu’il n’avait tout simplement aucune expérience dans le fait de diriger l’entreprise, et espérait à l’époque que son amour des jouets et de la collection serait assez porteur pour s’en sortir. Après ses débuts compliqués, l’arrivée de la licence Star Wars en 2007 dans son portefeuille permet à Funko de retrouver un nouvel élan.

C’est en 2010 que l’univers Pop devient réalité. Warner Bros se rapproche de Funko afin de créer une ligne de figurines en vinyle, à la tête fixe donc, des licences DC Comics. Cependant, le géant veut quelque chose “d’unique, très stylisé, et joyeux”. Rob Schwartz et son équipe avaient créé quelques temps avant dans ses ateliers des peluches aux yeux ronds, à la tête très large, et au petit corps… Tout coïncide. Les figurines ont leur direction artistique. Les premières Funko Pop (appelées Funko Force 2.0 à l’époque) sont créées : Batman, Green Lantern, Joker, le Sphinx et le Pingouin. Elles font leur début à la San Diego Comic Con… et sont immédiatement détestées par les fans.

Le changement est rude pour les collectionneurs de bobblehead de longue date. Cependant, beaucoup reviennent vite sur leur première impression. Surtout, Funko ne parle plus seulement aux collectionneurs. Grâce aux figurines Pop, le créateur réussit à ramener vers lui de nouveaux acheteurs : les enfants, les femmes, les personnes qui n’étaient pas forcément ancrées dans la culture geek de l’époque jusque là. Tous finissent par se retrouver dans ces petites figurines à la tête surdimensionnées, propulsant Funko à la place d’acteur majeur de la pop culture. Aujourd’hui, les Pop sont sa priorité, mais il n’a pas pour autant oublié ses origines : les Funko Fundays sont toujours organisés chaque année, et les collectionneurs toujours bienvenus dans ses rangs. On peut même toujours retrouver quelques figurines à la tête tremblante dans ses catalogues, signe d’une époque révolue mais d’un héritage respecté.

pop, funko, pokemon

Découvrez les Figurines Funko Pop les plus vendues